dimanche 5 avril 2020

23e jour - 12e jour -

Aujourd'hui, 23e jour de confinement avant l'aéroport.
12e jour après l'aéroport. 

Jour du retour à la case départ car j'avais été au 12 e jour de confinement lorsque je me suis rendue à l'aéroport pour changer mon billet de retour et que j'ai rebroussé chemin bredouille avec toutes les précautions possibles et la peur au ventre.

Je ne regarderai pas la télévision aujourd'hui. Ni les chiffres grimper en Espagne, ni les chiffres grimper aux États-Unis, ni ceux du Québec. Ni ceux du monde.

Je ne regarderai pas les images de morgues temporaires improvisées dans les camions frigorifiques pour entasser les morts afin de ne pas provoquer d'autres épidémies.
Je voudrais partager ici un magnifique documentaire sur Venise. Pour celles et ceux qui n'y sont jamais allés, c'est l'occasion de visiter la ville fabuleuse qui a fait les délices de tant de poètes, de peintres et d'artistes autrefois. Moins maintenant avec le nombre de touristes, et les immenses bateaux de croisière qui l'envahissent chaque année. La Covid-19 changera fort probablement ceci.
Les images sont fabuleuses!
J'ai vu le documentaire hier. C'est dans cette ville que j'ai été hospitalisée une journée après avoir vécu le syndrome de Stendhal. C'était le diagnostique des médecins qui m'avaient examinée avant de me bourrer de pilules pour dormir 24 heures. Je comprends mieux après avoir passé mon test d'ADN ce qui m'est arrivé.




Comment expliquer rationnellement qu'on arrive dans une ville et que partout où nos yeux se portent nous reconnaissons les lieux, nous nous promenons en sachant où aller... quel petit chemin prendre et faire découvrir à la personne qui nous accompagne des rues hors sentiers touristiques en sachant ce qui nous attend au détour. Un jour, nous aurons des détails sur la mémoire transportée dans notre ADN.
Là n'est pas mon propos aujourd'hui.
Je m'adresse à celles et ceux qui, mes bienveillants amis qui veulent comprendre comment les Juifs se sont ghettoïsés et pour quelle raison? Comment le mot ghetto a été transformé par les Allemands alors qu'il voulait dire tout autre chose. Ce documentaire explique comment les Juifs vivaient dans un espace clos et ce que la société extérieure exigeait d'elle si elle devait en sortir, même temporairement.

Le documentaire explique aussi comment on a accusé les Juifs au Moyen-âge d'avoir apporté la peste.
Pendant le visionnement du documentaire, j'ai reconnu trois objets que j'avais reçu en cadeau de mon amie Feu Francoise Lepeltier-guyot
Lepeltier Frédéric et Lepeltier Laurent votre maman était formidable! D'une délicatesse et d'une très grande culture!

Trois objets qu'elle avait achetés chez un brocanteur du ghetto juif de Venise. Elle me les avait offert en me disant : "Ceci pour que tu n'oublies jamais d'où tu viens et surtout ce que tes ancêtres ont vécu. Notre tribu peut nous en dire très long sur nous-mêmes."

J'ai été immensément émue de recevoir ces cadeaux des mains de mon amie, de repenser à elle et de les avoir reconnus dans le documentaire hier. Ce qui a dû lui en falloir de discussions pour bien choisir ces trois objets significatifs!

Je remercie Brigitte Novak amie du secondaire qui m'en a suggéré l'écoute avant-hier. 🙏🙏

Aujourd'hui, c'est décidé, j'arrête de procrastiner et je me remets à ✍️

Après tout, c'est la raison pour laquelle je me suis isolée pour l'hiver en Espagne, dans cette Andalousie qui a été autrefois témoin du passage de ma tribu expulsée vers l'Afrique du nord.
Bon dimanche!
Restez au chaud, nous avons tant de chance d'avoir un toit sur la tête!
70,8 millions de personnes à travers le monde ont été chassées de leur foyer à la fin 2018.

Ce sont 70,8 millions d'histoires de déracinement.

😘😘à un mètre de distance exigé par l'Espagne! Deux mètres exigés par le Québec.

Je vous aime! 😍

Aucun commentaire:

Publier un commentaire