samedi 28 mars 2020

Jour 15 + 5

Jour 15 de confinement stricte. 
Hourra ! J'ai gagné le jack pot!  Une autre tranche de vie m'attend peut être. Eh non! Ça aurait pu être. Mais ça c'était avant d'aller à l'aéroport inutilement.
Je reprends.

Jour 5 de confinement. 
Après avoir été à l'aéroport. Bien. La maison est ultra propre. Les vêtements sont ultra propres. Les chaussures d'extérieur ont été lavées et placées à l'entrée.
Même le téléviseur d'où j'écoute le monde a été passé au nettoyage fin.
Je crois que je vais développer un TOC. Alors que je suis tellement libre et indépendante dans ma tête et que j'ai toujours été CONTRE les TOC pour cette raison.
J'ai toujours cru qu'ils aimaient mieux les dépendants. Je me trompe peut être.
J'essaie des recettes de cuisine. Hier, un tagine improvisé avec les trucs du frigo et du placard.
Mon premier tagine à vie!
Vous savez. Lorsque nous sommes arrivés au Québec, j'avais presque 13 ans ou peut être 13 ans et demi. Je n'avais jamais cuisiné de ma vie. Il ne s'est pas passé une fois lors d'une rencontre ou d'une présentation, sans qu'on me dise. Ah ! Tu es marocaine, tu dois faire du maudit bon couscous. Donc je mettais mise au couscous pour ne pas décevoir mes amis/amies.
Puis il y en a qui me disaient, tu dois faire des succulents tagines d'agneau ou de mouton. Alors il se produisait ce qui était prévisible. La seule évocation des mots agneau ou mouton me donnaient la nausée. Je n'ai donc jamais essayé de cuisiner des tagines que j'associais à l'agneau ou au mouton.
Tiens même écrire les mots des deux bêtes me donne la nausée. C'est vous dire!
Si bien qu'hier, je me suis retroussée les manches, j'ai assumé mes origines de naissance et j'ai préparé un Tagine aux oignons caramélisés, aux canneberges et à la dinde.
Je ne crois pas que ça existe mais je n'avais ni raisins, ni pruneaux, ni veau, ni boeuf que j'évite, par ailleurs.
Vous voyez même le mot tagine je ne savais pas l'écrire jusqu'à ce que mon correcteur me rappelle à l'ordre.
Vous voulez savoir comment vous vous sentirez après 15 + 5 jours de confinement. Et bien.
Un peu comme moi. À délirer seule sur le mot tajine avec un g ou un j.
C'est ce que d'autres appellent revenir à l'essentiel.
À lire aussi les grands philosophes à commencer par:

OU


Ce matin, le ciel avait de la difficulté à avoir les idées claires.

Photo de Évelyne Abitbol.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire