jeudi 16 juillet 2020

Revenir en ville - l'ensauvagement de la société

Cher Pierre April,

Je m'adresse à toi car pendant ce confinement stricte en Espagne, tes messages étaient si pleins de tendresse qu'ils m'ont émue.

Tu sais quoi, j'avais écrit un premier post sur la situation que je vivais en Espagne puis comme tu appréciais les lire, j'ai continué chaque matin en décalage horaire en m'adressant à toi et à quelques-unes des personnes qui suivaient mes tribulations comme le dit si bien Carole Poirier. 

Andalousie juin 2020


Hier, tu m'as posé la question si j'étais enfin libre? Je n'ai pas répondu sur facebook car je comptais t'écrire directement en message privé puis j'ai décidé d'écrire ce texte. 

En Espagne, j'étais au bord de la mer, enfermée certes mais en face de la mer. Ici je suis en face des immeubles du centre-ville et lorsque je sors depuis 2 jours, je reviens à la maison fâchée.

Je n'en reviens pas du laxisme des personnes ici.  Mais ça c'est un autre dossier.

Ce qui me désole encore plus est cette justice de fond de ruelle qui sévit au Québec en ce moment qui consiste à accuser quelqu'un sur les médias sociaux sans porter plainte à la police qui fait que les personnes accusées se retrouvent abandonnées par leur employeur.

Comment mieux bafouer une société démocratique que d'appliquer une justice de fond de ruelle basée sur des dénonciations - vraies ou fausses, là n'est pas la question. 

Celle qui m'a le plus choquée est la dénonciation de Safia Nolin la journée d’anniversaire de Maripier Morin. 

Je dois avouer que lorsque j'ai entendu, pour la première fois la voix plein de douceur de Safia Nolin, j'avais été charmée. 

Puis par la suite lorsque j'entendais ou je lisais ses messages vulgaires et grossiers, j'avais l'impression qu'elle faisait de la fausse représentation. Le contraste entre les deux était trop flagrant. 

J'apprenais en lisant de loin ses tweets et ses posts qui apparaissaient sous son nom que son père est d'origine algérienne. Apparemment, ce dernier l'aurait abandonnée. Eh bien, elle ne fait pas honneur à ses origines et devrait prendre exemple sur nombres d'entre les Algériens et Kabyles, des personnes éduquées, cultivées et dignes. Ceux que j’ai rencontrés sont admirables et organisent des événements pour honorer et commémorer leur culture. À mon avis elle devrait tenter de les adopter. 

Hier, j'ai écrit le tweet suivant en retweetant avec un commentaire celui de Jean-François Lisée qui comparait la période actuelle à celle stalinienne. Nous ne sommes pas loin!  

J'arrête ici ce texte qui s'adressait au début à toi cher Pierre et aux personnes qui m'ont suivies depuis mon exil espagnol, en guise de texte de remerciement de m'avoir incitée à écrire et vous raconter ce que quotidiennement il nous arrivait. J'ai bifurqué sur la situation actuelle où les dénonciations sur fond de médias sociaux font rage! Désolée. 

Je nous souhaite de rester libres et de ne pas avoir à subir les affres de n'importe quel individu revanchard, menteur ou jaloux. 
Être témoin de l’ensauvagement actuel est désolant! 

1 commentaire: