dimanche 19 avril 2015

Un toit pour les femmes humiliées

Pour les sœurs Zainab, Sahar et Geiti et la femme Rona Shafia
C'était il y a six ans. Nous avons tous/toutes pleuré de colère, de rage. Nous avons crié notre indignation devant la tragédie Shafia. Quoi faire de mieux? Comment le faire pour ne pas heurter les mentalités?
Rester sur la ligne fine des droits des femmes, ceux des enfants? Sur la ligne fine du droit à la vie par la liberté! Toutes les questions se bousculaient dans notre tête derrière nos yeux embués par l'immense tristesse laissée par l'acte.
Nous le vivions et en étions témoins impuissants.
Tous avons senti les humiliations qu'elles avaient dû subir. Pire pour les femmes qui ont déjà vécu des violences familiales, conjugales ou autres pour le saint honneur. Ou celles qui ont voulu sortir de leur communauté. Celles qui ne savaient ni vers qui se tourner ni comment trouver de l'aide.