jeudi 10 mai 2012

LA JEUNESSE AU FIL BLANC COUSUE DE FIL BLANC (AU SENS PROPRE)


La jeunesse au fil blanc cousue de fil blanc (au sens propre)

Selon certains, je suis de la génération des baby boomers… un peu plus jeune selon les théories de certains sociologues qui se sont penchés sur les questions des générations, x, y, z et bientôt A comme la première lettre qui nous permettra de refaire le tour de l’alphabet.
Comme immigrante, juive, arabo, rock and roll, non Québécoise de souche, je vis au Québec depuis mon adolescence. J’ai eu la chance d’être étudiante à l’université et de suivre des études jusqu’à l’obtention de deux diplômes. Pas parce que mes parents étaient riches. Au contraire. J’y ai été parce que, très jeune, je croyais à l’éducation supérieure. J’avais lu les auteurs classiques et je voulais leur ressembler, observer la société par le prisme de la conscience.
A l’âge de 42 ans, je finissais de payer mes prêts étudiants. J’aurai tellement souhaité accéder à des études doctorales. Mes enfants étaient au CEGEP et allaient entrer à l’université. Horreur! Le cycle des prêts allait recommencer.

Depuis quelques jours, je me suis délibérément isolée (pas totalement) des twitters, facebook, téléjournaux TV que j’écoutais comme une boulimique chaque soir, des nouvelles à TVA, à Radio Canada, TV5, BBC, et que je poursuivais sur iPad autour du monde arabe et méditerranéen (radio et TV).

Je retiens ceci de la grève des étudiants au Québec et surtout sur la mobilisation/polarisation des opinions à ce sujet.

Cette nouvelle génération branchée au fil blanc cousue de fil blanc, nous la voyons se démener ici maintenant.  Cette génération, nous soupçonnons qu'elle saura analyser, critiquer, aller au fond des débats et ne pas se laisser passer des couleuvres. Exactement ce qu'elle fait en ce moment. Précisions. Clarté. Transparence.

Constatation: Notre nouvelle génération, celle qui se retrouve en ce moment dans la rue n’est pas écoutée. Cette nouvelle génération au fil blanc liée aux iPhone, iPod et iPad de ce monde, cousue de fil blanc, nous envoie un message que nous n’écoutons pas.

J’ai vu et écouté Xavier Dolan (cinéaste), Katia Tremblay (sports), les trois leaders étudiants, Gabriel Nadeau Dubois, Martine Desjardins, Léo Bureau-Blouin. Je sais qu’ils n’ont rien à voir entre eux. Par contre, ils ont en commun une chose : l’ambition de la conscience de leur talent, de leur sens critique et de leurs convictions.

Cette ambition qui nous faisaient honte, pire que nous cachions et rêvions d’étaler au grand jour pour dire comme les jeunes le font si bien : Non! Nous ne sommes pas nés pour un petit pain mais nous sommes grands, forts, beaux, critiques, conscients et créatifs. Nous sommes.

Ne faisons pas du printemps érable un printemps arabe avec le piètre résultat que les jeunes de ces pays ont obtenu ailleurs, malgré leur mobilisation et leur bataille.  

Nous entendons, gel des frais de scolarité, dégel des frais de scolarité, frais afférents, conseil spécial qui se penchera sur la bonne gestion des universités, etc. Comme si, les universités ne devaient pas rendre compte chaque année de leur gestion et de leurs avancées selon la loi sur l’enseignement supérieur (loi 44 ? 38?). Tout d'un coup, les universités sont forcées de mieux gérer les fonds publics. Que faisaient-elles donc avant ce conflit?

Nous n’entendons pas ce que les jeunes nous demandent. Ils nous demandent un véritable débat sur l’accessibilité aux études supérieures, la gratuité scolaire de la garderie à l’université inclusivement. Point. 


La seule manière de se sortir de ce conflit est de décréter un moratoire, geler les frais de scolarité et prévoir un débat sur la question. Faire ce qu'ils nous demandent depuis des semaines. 

Ils nous demandent un vrai débat de société qui se penchera sur les questions : 
Avons-nous les moyens de nos ambitions? 
Avons-nous les moyens de nous offrir une société éduquée? 
Avons-nous les moyens de satisfaire à cette demande? 


En sachant ce que ça implique. Et décidons de ce que nous voulons véritablement.
Vivre ensemble. 




Creative Commons License
This work by www.evelyneabitbol.com is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.5 Canada License.